Philippe Blanchart

Politician

Bienvenue sur ma page officielle! Écrire est un besoin, écouter une qualité et répondre un art. Si c'est dans le respect, ça peut faire bouger les choses

0:42
La force de la conviction se forge au fil du temps, de l’expérience et des belles rencontres . Un jour, j’ai décidé d’accrocher une rose à mon cœur, Cette rose incarne pour moi le combat de la justice, de la solidarité et de la liberté de penser. La douceur de la rose traduit nos espérances, notre foi en l’humanité alors que le poing incarne la force nécessaire à la lutte pour défendre une société plus juste. Le parcours militant est parfois traversé par le doute lorsque d’aucuns ternissent nos idéaux, mais jamais je ne pourrai un seul instant agir à l’encontre de ces valeurs fondamentales qui sont devenues miennes. Quand beaucoup sont désenchantés par la tournure que prend ce monde où la cupidité des hommes semble rendre tout impossible... Il est temps de se rappeler qu’au cours de l’histoire, des révolutions ont eu lieu, des femmes et des hommes se sont levés et ont amenés de vrais changements. Je reste persuadé que, si nous appliquons tous l’ensemble les valeurs profondes du Socialisme, nous serons en mesure d’imaginer, de réinventer une autre société. Préférant la conscience à la consigne, je me suis employé à rester droit et cohérent tout en respectant le sens de l’altérité. J’ai notamment opté pour le décumul que j’ai appliqué à moi-même en quittant le collège Thudinien pour me consacrer entièrement à ce combat à la Région. Alors, si tu partages, ne serait-ce qu’une partie de ma pensée, ta voix et celle de tes proches seront les bienvenues pour effectuer mon audacieuse “remontada” dans la liste.👆👆👆👆 Je t’invite donc à me faire rougir ce 26 mai. Numéro 9 - liste 17 que tu connais. Mettons ensemble du ❤️ à la Région Fraternellement
2 months ago
0:28
Offrir un brin de muguet le 1er mai est un acte de bonheur et de fête très fort dont la symbolique remonte à très longtemps, au 20eme siècle les travailleurs qui militaient pour de meilleures conditions de travail avaient pour habitude de dire : « Au premier mai, fais la fête, fais ce qu’il te plaît !» Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru pour améliorer la situation des travailleurs : droit du travail, conditions de travail et sécurité sociale. Rien de spontané...il aura fallu des luttes sociales et politiques pour l'arracher. Mais rien n'est jamais acquis et si les charbonnages ont fermé et que les usines se sont modernisées, il reste encore beaucoup de métiers pénibles. Rien n'est jamais acquis parce que nous voyons aussi que la dégradation des conditions de travail avance sournoisement sous les coups de boutoir des politiques de droite en Belgique et d’ailleurs dans beaucoup de pays d’Europe. Certes, ce n'est pas le spectre de cette photo du siècle dernier qui guette, mais la précarisation du travail est en marche. Mobilisons nous, il n'y a jamais de répit face à certaines forces politiques et économiques. Le 1 mai fête encore aujourd’hui la régulation du travail car la concurrence et nécessité peuvent conduire à l’exploitation ou à la misère. Quoi que tu fasses, quel que soit ton métier, le travail est une valeur universelle à laquelle tout le monde à droit. Profitez de cette journée,les ami(e)s...! Bonne fête du travail, bon 1er Mai ! #Valeurs #Travail #jourdeliberté #Respect
3 months ago
0:18
Comment peut-on encore accepter presque complice la pratique de l’esclavage ? « Qui a besoin d’un mineur ? Cet homme est grand et fort, il va creuser pour vous! 1200 dinars! (équivalent de 340 euros) ". Voilà le type de ventes aux enchères d'êtres humains que subissent en ce moment même les migrants qui transitent par la Libye, pour gagner l'Italie, porte d'entrée vers l'Europe... Bien sûr les autorités libyennes sont lourdement responsables, mais l'Europe l'est indirectement aussi car nous avons délégué à la Libye la responsabilité de retenir les migrants qui veulent traverser la Méditerranée, qui deviennent ainsi autant de proies et de victimes potentielles des trafiquants et des esclavagistes. Nous avons le droit et la responsabilité de contrôler les flux migratoires, mais pas au prix de l’ignominie! J’ai signé une proposition de résolution déposée par mon collègue Georges Dallemagne dans laquelle nous demandons au gouvernement belge de tout mettre en oeuvre pour que le Conseil de l’Union européenne suspende le renvoi de réfugiés et de migrants vers la Libye et d’exiger des autorités libyennes, sous peine de sanctions, que l’enquête qu’elles ont lancée concernant des faits d’esclavage sur leur territoire soit effectuée de manière rigoureuse et qu’elle aboutisse rapidement afin de faire cesser ce crime contre l’humanité en en poursuivant les responsables, au besoin devant la justice internationale! Mais dans tous les cas, tant que l'insécurité et la pauvreté seront la règle dans de nombreux pays d'Afrique, les jeunes continueront à risquer leur vie en quête d'un avenir meilleur... Blanchart Philippe Philippe Blanchart
1 year ago