USO Judo Jujitsu

Gym/Physical Fitness Center

Actualité de l'U.S.Orléans Loiret Judo Jujitsu


L’U.S.Orléans Loiret Judo Jujitsu est née de la fusion du Central Judo Club et de l’Union Sportive Orléans Kodokan en juillet 1978. Le club repose sur 3 valeurs fortes qui définissent, encore aujourd’hui, ses principaux axes de développement : l’innovation (dans la pédagogie, les méthodes d’apprentissage et la création d’événements), la formation (avec des professeurs diplômés d’État pour une formation complète du loisir à la compétition) et la performance (être un club de haut niveau visant l’excellence et faire briller les couleurs d’Orléans).
L’innovation :
L’U.S.Orléans Loiret Judo Jujitsu compte, depuis 1989, 5 salles réparties sur l’ensemble du territoire de la ville permettant une présence du judo,avec le dojo Jean-Claude Rousseau situé dans le quartier des Murlins. Le club compte aujourd’hui 720 adhérents dont 136 ceintures noires et 7 professeurs diplômés d’État. Le club innove dès 1990, en organisant une rencontre historique contre l’équipe nationale du Japon. Il est également à l’initiative, en 2007, de la création d’une charte avec les clubs du Loiret. S’inscrivant dans l’esprit du judo “Entraide et prospérité mutuelle”, elle a pour objectif de resserrer les échanges entre les clubs du Comité du Loiret et sa vitrine orléanaise. Soucieuse de donner au judo la meilleure visibilité et de réunir, autour de ce sport, amateurs et professionnels de la
discipline, l’U.S.Orléans Loiret Judo Jujitsu est une référence dans l’organisation de nombreux événements sportifs.
La formation
En 1989, l’U.S.Orléans Loiret Judo Jujitsu se lance un nouveau défis et donne naissance à l’École Technique de Judo. Cette initiative permet aux jeunes judokas qui ne peuvent pas intégrer les sections sport-études traditionnelles,de concilier pratique du sport de haut niveau et formation professionnelle. Ce dispositif, unique en France, permet ainsi aux jeunes de mener à bien leur double projet. Aujourd’hui encore, cette institution aide de nombreux jeunes. Elle est désormais ouverte à l’ensemble des disciplines sportives.
La performance
Dès 1980, Yves Delvingt se classe 5e aux Jeux Olympiques de Moscou. Il sera imité quatre ans plus tard par son frère, Guy Delvingt, aux Jeux Olympiques de Los Angeles. L’année 1988 est marquée par les performances exceptionnelles des athlètes orléanais aux Jeux Olympiques de Séoul.Marc Alexandre décroche le titre olympique en – 71 kg, Dominique Brun s’empare de la médaille d’argent en – 52 kg et Cathy Arnaud remporte la médaille de bronze en – 56 kg. En jujitsu combat, Anne Corvaisier et Florence Bailly deviennent Championnes du Monde, tandis que Florence Bailly et Laurent Thomas deviennent Champions d’Europe en couple en 1992.
La décennie suivante sera marquée par les brillants succès de Fabien Canu, Dominique Brun, Cathy Arnaud, Stéphane Traineau, Céline Lebrun, Lucie Decosse et Cyril Juffroy (jujitsu), qui seront tous sacrés Champions du Monde. En 1992, Laetitia Deloris et Géraldine Dejardin décrochent le bronze aux Championnats du Monde (en jujitsu duo-system). Les Jeux Olympiques de Sydney en 2000 inaugurent une nouvelle décennie de succès avec la médaille d’argent de Céline Lebrun en – 78 kg et la médaille de bronze en – 100 kg de Stéphane Traineau. Quant à Frédérique Jossinet, elle décroche en 2004 la première de ses 5 médailles mondiales avec un titre de vice-championne olympique aux Jeux d’Athènes. Cette dynamique perdure avec les médailles de bronze d’Ugo Legrand en – 73 kg et Automne Pavia en – 57 kg aux Jeux de Olympiques de Londres en 2012. Le jujitsu n’est pas en reste avec Percy Kunsa qui décroche en – 77 kg une 3e place aux Jeux Mondiaux en 2009 et le titre européen et en 2012. Les Championnats du Monde de jujitsu 2014 à Paris voient la consécration des athlètes orléanais avec 4 médailles de Bronze grâce à Myriam Rahali – 70 kg, Séverine Nébié – 62 kg, Julien Mathieu – 62 kg et Percy Kunsa – 77 kg.

Une performance exceptionnelle dans une discipline en plein essor !